CELA S’EST UN JOUR PASSE A SAINT TRONC

LE MYSTÉRIEUX TOMBEAU

La recherche dans le passé peut emprunter différents canaux. Je vous livre aujourd’hui un fragment de l’histoire de Saint-Tronc qui est revenu à notre mémoire par le hasard d’une discussion familiale ( Merci à Monique pour sa contribution ) 

Dans Les années 60, alors que les ouvriers s’affairent à la construction du lycée Jean Perrin qui démarre sur l’ancienne propriété de la bastide Verdillon, une macabre découverte va sidérer tous les témoins présents ce jour-là sur le chantier.

Alors que l’ancien château verdillon est en phase de démolition, des ouvriers découvrent sous les gravats un tombeau intact.

La surprise passée, la décision est prise d’ouvrir le monument funéraire. À l’intérieur ils y découvrent le corps d’une jeune fille intact mais qui tombe instantanément en poussière au contact de l’air. Nous avons au travers de ce récit un nouvel exemple de l’histoire du quartier ou deux espaces temporels se superposent. Le quartier ancien agricole et bourgeois avec de belles propriétés, de vastes domaines et l’urbanisation croissante qui englobe et avale le passé.

L’histoire ne dit pas quel nom était inscrit sur le tombeau. Il est probable qu’il s’agisse d’un membre de la famille propriétaire du château maïs nous en avons aucune certitude. 

Rémy Alacchi ©

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *