Histoire du château Saint Cyr – Saint Loup

Bassin et rocaille

HISTOIRE DU CHÂTEAU SAINT CYR

Nous appelons généralement bastides les belles demeures Marseillaises. Dans le cas précis, la culture orale a maintenu l’appellation « château » C’est certainement la taille du domaine qui justifie cette dénomination.

Ancienne maison du métayer

Remarquablement conservé, quoique récemment restauré, le château Saint-Cyr mérite toute notre attention. Certes, le parc a perdu de sa splendeur les bassins sont vides et les statues ont disparues mais nous pouvons encore de nos jours nous faire une idée de la magnificence de ce parc à l’anglaise qui a traversé dignement les décennies..

C’est par l’entrée sur le boulevard de Saint-Loup que nous recevons la première magistrale impression en considérant la taille du portail et la hauteur des pilastres.

le château se situait initialement chemin de la valbarelle à Saint-Marcel. En suivant les travaux de Henri luppi, nous apprenons que ce magnifique domaine était le bien au siècle dernier, d’Auguste Paul Alphonse Baux. agent principal de la compagnie de  » l’Union d’assurance contre l’incendie sur la vie humaine  »

En 1895, il cèda sa campagne à l’assureur maritime Georges Budd et à son épouse . Les budd étaient d’origine anglaise. Henri Luppi nous apprend que Géo Budd était adjoint au maire en 1908. Il avait acquis le domaine Saint-Cyr avec ses trois bastidons et une bastide principale. Il fit édifier à la place une somptueuse villa dans un merveilleux parc dont une partie est dite à la Française ( symétrie, statues et bassin ) l’autre à l’anglaise ( rocaille et ordonnance des arbres )

Citons Henri Luppi  » Sur une vaste terrasse ornée de vasques, amour chevauchant des sphinges, chérubins et Neptune se se dressait le superbe château sur deux étages sur rez-de-chaussée et dont les façades antérieures et postérieures ouvraient sur une terrasse en demi-cercle s’appuyant sur une très luxueuse verrière  »

Le château fut habité par Maurice Budd , courtier maritime puis par Mr Marcel Dupeu avant de devenir une maison du bel âge .

Par Remy Alacchi – octobre 2021- Tous droits réservés

Sources « Saint Loup et ses bastides » et  » Les bastides de Sainte Marguerite »
Henri Luppi – Comité du Vieux Marseille
. 1983

Fontaine
Façade postérieure – verrière