Saint Tronc vu d’en haut

Saint Tronc – Photo aérienne 1950.

  • Le quartier est encore dans les années 50/60 très éloigné du centre-ville, les moyens de transport sont limités et le terroir est encore essentiellement champêtre et agricole.
  • Dès 1840, bien avant le canal de Marseille, Saint Tronc est déjà le paradis des riches bourgeois Marseillais qui fuient le tohu-bohu citadin pour se réfugier à l’ombre de leurs bastides.
  • Notons le château des Roches à droite en orange (et le chemin en lacet qui y conduisait)
  • Remarquons également la bastide Bois Fleury à gauche encerclée de blanc. Un mystère demeure cependant. Nous apercevons sur la photo en face, un quadrilatère inoccupé qui à l’air d’un terrain vague. D’après les anciens, et espace a longtemps été une forme de décharge, il y avait comme un cratère au centre. Nous allons tenter d’étayer cette hypothèse prochainement mais il n’est pas impossible qu’il puisse s’agir du vestige de l’ancien étang de la bastide bois Fleury. En effet lors du percement de l’actuel rue André Audoli (ancien chemin de Saint-Tronc à Saint-Loup) le terrain de la bastide a été coupé en deux et la grille d’entrée déplacée plus bas à son emplacement actuel. Éloignée de la bastide, l’étang se trouvant du côté droit de la route s’est peu à peu asséché. Cette surface laissée à l’abandon a rendu possible le lotissement de Joli village.
  • Notons la présence de nombreuses fermes à droite de l’actuelle rue André Audoli, nous y reviendrons ultérieurement plus précisément.
  • A cette époque les bois de Saint-Tronc sont encore particulièrement visibles, notamment à gauche sur la première partie de François Mauriac (anciennement chemin de Pont-de-vivaux à Saint-Tronc)
  • A partir de 1840, le chemin qui conduisait à l’ancienne bastide Val des Pins (centre JB Fouque) a vu la naissance de nombreuses bastides richement ornementées (la Piboulo, La Gauloise, Le Val des Bois, etc.)

Saint Tronc – 1950 – Le château des Roches est visible en haut à droite (à l’emplacement actuel du chemin d’accès vers Le Ruissatel) Le chemin suivait à peu près la route actuelle. Le chemin débutait sa course sur le chemin de Saint Tronc à Saint Loup (devant l’actuel Gifi). Les platanes (dont certains existent toujours vers Casteltoc bas) devaient permettre une ascension plus ombragée

Photo IGN – Multicarto

Saint Tronc 1950 – Photo 3. Nous apercevons sur la droite, le sentier du château des Roches qui vient se connecter à l’ancien chemin de Saint Tronc à Saint-Loup (rue André Audoli). La traverse brodée de petits murs ne doit pas excéder deux mètres de large. L’on aperçoit aisément le groupe de platanes à la jonction entre le sentier des Roches et la traverse (parking GIFI)

  • On peut deviner, nichée dans la verdure l’ancienne ferme qui deviendra plus tard le Raquette Club fondé par Mr Intagliara
  • En dessous l’on aperçoit au bout d’une allée rectiligne, la bastide « La Piboulo ». Carte IGN – Multicarto

Saint Tronc – carte état-major 1866. Notez que les espaces s’organisent en lieu-dits du nom des propriétaires de parcelles.

Saint-Tronc 1950 – Photo 4

Suiivons à présent le canal de Marseille (tracé bleu) qui serpente depuis les Trois Ponts. Nous survolons à présent le Val des Bois. L’arrondi blanc symbolise l’actuel jardin de Flore.

Carte IGN – Multicarto

PHOTO 2

CzCaCstrlri

Castelroc haut vers 1985 – Les immeubles en haut de la photo et le stade sur la droite. Les champs en contrebas n’ont pas encore été loti. L’on aperçoit facilement en bas de la photo, l’ancien bassin de rétention d’eau qui alimentait les cultures. Le petit pont qui menait au champs légèrement sur la droite. Enfin, l’on devine également (le probable) ancien chemin de procession qui prend à droite après la jonction et qui rejoint le stade.

Hypothèse ancien chemin procession. Nous n’avons pas encore malheureusement le document d’archive qui l’attesterait mais en zoomant au maximum, on distingue dans le cercle, une surface claire, c’est l’ancienne calade. Constituée de pierres taillées massives et épaisses, elle semblait prendre appui dans le virage pour permettre une ascension plus facile.

Rémy Alacchi

Photo 3 : 1985

Castelroc haut au centre en haut le stade à droite et la résidence la Marguerite en bas à gauche. Le petit terrain de foot de la marguerite se trouvait d’ailleurs à cet emplacement.

Plus encore que sur la précédente photo l’on devine très bien sur cette ancienne photo, la vocation agricole du quartier St tronc. A cette echelle les parcelles apparaissent nettement et rappelons que dans les années 75 des vaches y paissaient encore.

Prochainement. Des clichés colorisés plus précis au sol avec des vues des années 50 bien avant la construction des jardins de Flore de Castelroc haut et bas. L’on peut y voir les nombreuses fermes qui longeaient le canal entre l’ancienne traverse de Chante-Perdrix et l’ancien chemin de Saint-Tronc.