|

L’ANCIENNE PIECE D’EAU DE LA PROPRIÉTÉ BOIS FLEURI

Sur cette photo de 1910 de la propriété Bois Fleuri l’on aperçoit distinctement l’ancienne pièce d’eau. Longtemps, j’ai cherché quel pouvait être son emplacement. J’ai par le passé, interrogé les anciens, nuls n’en avait conservé le souvenir. En observant attentivement la photo, on aperçoit que les arbres à proximité ne sont pas très hauts et qu’il ne s’agit pas des fameux pins centenaires de la propriété. La pièce d’eau devait donc être éloignée de la bastide.

J’ai dans un premier temps pensé que celle-ci avait pu être enfouie par la construction du lycée Jean Perrin.

Sur la photo numéro 2 on aperçoit distinctement la bordure de la pièce d’eau et puis au fond, le muret de la clôture de la propriété. Cette limite de la propriété nous donne un indice. Le plan d’eau se trouvait- il à proximité d’une traverse ou d’un mur mitoyen avec une autre propriété ? Il faut imaginer que le parc s’étendait sur la totalité de l’emprise au sol actuelle du lycée Jean Perrin. A l’époque, la propriété Bois Fleuri jouxtait le château verdillon. C’est-à-dire qu’on pourrait faire l’hypothèse d’une première entrée sur le chemin de pont de Vivaux à Saint-Tronc puis une deuxième plus en Nord aux confins de la propriété sur l’amorce du chemin de Saint Tronc à Saint-Loup (Rue Pierre Doize).

La vogue des pièces d’eau était apparue au 19e siècle et le propriétaire de bois fleuri avait certainement suivi cet engouement car un plan d’eau était une véritable plus-value pour une propriété

Nous possédons plusieurs photos du parc de la propriété et l’on devine que l’architecte a créé des parcours bucoliques et champêtres qui devaient conduire à la pièce d’eau pour en augmenter l’aspect romantique. Le charme et l’agrément d’une pièce d’eau devait mettre en valeur une bastide.

Impossible donc de l’imaginer très éloignée du château mais nous demeurons dans l’incertitude car. Il n’existe aucune trace au sol ni aucun vestige qui permettent de définir son emplacement.

Récemment grâce aux nouvelles technologies, j’ai pu travailler sur des prises de vues d’avions. En scrutant précisément, j’ai pu repérer les éléments suivants.

L’on devine assez bien la bastide Bois Fleuri en haut au centre. Depuis la place de Saint Tronc, la petite traverse qui conduit vers le bas du quartier ( actuel rond point Audoli )

La place de Saint-Tronc était le terminus du bus que l’on aperçoit sur une photo. Quelques maisons sur la place , les paysans, les laitiers du coin et quelques chasseurs en composaient la population. A une date que j’ignore et qu’il me faudrait chercher, la voirie de Marseille a créé une traverse pour faciliter l’accès à Saint Loup.

.

L’ancien bassin. vestige de la pièce d’eau traversa le temps jusqu’aux années ……….

A suivre

Rémy Alacchi – Tous droits réservés

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *